Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 septembre 2016 5 02 /09 /septembre /2016 11:49

 

Derrière ce nom, connu de certains musiciens de jazz (le livre Thesaurus of Scales and Musical Patterns) ou de certains amateurs de rock, grâce à Frank Zappa avec qui il a ponctuellement collaboré, se cache une personnalité musicale hors du commun, pleine d’inventivité et d’humour.

(Crédit Photo : www.slonimski.net/photos)
(Crédit Photo : www.slonimski.net/photos)
(Crédit Photo : www.slonimski.net/photos)

(Crédit Photo : www.slonimski.net/photos)

Nicolas Slonimski (1894/1995), compositeur, pianiste et chef d’orchestre, est né à Saint Petersbourg. Il émigre au USA en 1923, pour fuir la révolution russe. Là, il devient l’assistant de Serge Koussevitsky au Boston Symphony Orchestra. 

 

Ostracisé par le milieu musical pour cause de militantisme envers la musique de compositeurs d’avant-garde comme Edgar Varese ou Charles Ives, il se fera surtout connaître par ses livres. 

Outre le Thesaurus cité plus haut, on peut aussi mentionner le Lexicon of  musical invectives qui répertorie, avec humour, les invectives qui ont pu être adressées aux plus grands compositeurs.

 

 

Nicolas Slonimski et la polytonalité souriante
Nicolas Slonimski et la polytonalité souriante

Esprit indépendant, curieux et non conventionnel, sa musique mérite d’être découverte. On peut en avoir une idée sur le site qui lui est consacré, http://www.slonimsky.net/

 

Pour ne citer qu’un exemple, la valse extraite de la suite Piccolo Divertimento donne une parfaite illustration d’une écriture teintée de polytonalité et qui évite les pesanteurs académiques. Cette écriture spirituelle, vivante et pleine d’humour pourra évoquer le Stravinsky des Suites pour Orchestre.

 

http://www.slonimsky.net/media/ (1er morceau de la Playlist, écouter cette valse à partir de 5’11)

S’il vivait aujourd’hui, Nicolas Slonimski aurait pu écrire La Polytonalité pour les Nuls. Tous ceux que ce terme rebute, trouveront chez lui une occasion de vaincre leur allergie.

 

Pour conclure ce blog, voici les dernières mesures de cette valse extraite de la suite Piccolo Divertimento, en forme de clin d’œil ou de pirouette.

Nicolas Slonimski et la polytonalité souriante

Remarquez avec quel naturel il utilise certaines dissonances ( La bécarre/mesure 3 ou Dob  dans l’avant-dernière mesure). Pour être exact, on est plutôt dans l’extension de tonalité, que dans une réelle polytonalité, mais voici la preuve que l’on peut théoriser sur le langage musical tout en donnant le sentiment d’une simplicité enfantine.

 

 

5 juillet 2016 2 05 /07 /juillet /2016 15:50

Récemment, à l’occasion d’un projet d'hommage par la ville d’Arcueil, Erik Satie a été traité, entre autres, "d’ivrogne et de communiste" par un élu FN .

 

(N.B. Pour ceux qui auraient raté cet épisode, vous pouvez visionner la chronique de François Morel sur France Inter qui a trouvé le ton juste pour l'évoquer. http://www.erik-satie.com/francois-morel-con-darcueil-traita-erik-satie-divrogne-communiste/ )

 

A ce réquisitoire accablant, il faudrait aussi ajouter que la musique de Satie cultive à plaisir l’ambiguïté. En voici un exemple :

Ses compositions ont souvent un caractère modal. C’est le cas, par exemple, de deux de ses œuvres les plus connues, La Gnossienne #1 et la Gymnopédie #1.

Observons les modes utilisés par le compositeur :

 

Le début de la Gnossienne #1

Erik Satie et le IVè degré

Est construit sur le mode suivant :

Erik Satie et le IVè degré

Bien que développée sur un accord de Fa mineur, et écrite en Fa mineur (4 bémols à la clé), cette gamme contient les mêmes notes que la gamme de Do mineur.

Erik Satie et le IVè degré

Le mode choisi est donc le IVè degré de la gamme mineure.

 

Prenons maintenant les premières mesures de la Gymnopédie #1

Erik Satie et le IVè degré

Ici, l’armure indique une tonalité de Ré majeur (2 dièses à la clé), Mais, là encore, cette composition n’est pas tonale. L’harmonie alterne des accords de Sol majeur et de Ré majeur, sans que l’on puisse décider d’une tonique définie.

On peut considérer que le mode utilisé est celui de Ré majeur ou celui de Sol Lydien (IVè degré de la gamme de Ré majeur)

Erik Satie et le IVè degré

Dans les 2 cas le compositeur joue sur les ambiguïtés entre IVè et Ier degré.
 

Cette démarche fonctionne d’autant mieux que :

—le mode majeur produit des accords majeurs sur le Ier comme sur le IVè degré

—le mode mineur produit des accords mineurs sur le Ier comme sur le IVè degré

 

Cette équivoque entre tonique et IVè degré produit un effet de flottement, de suspension, de clair obscur, propice au rêve, et au sein duquel se développe l’imagination du compositeur.

 

J’espère, avec ce blog, avoir moi aussi démontré que Satie ne méritait pas l’hommage qu’on voulait lui rendre, lui qui a déclaré avec humour:

Il ne suffit pas de refuser la Légion d’Honneur, encore faut-il ne pas l’avoir méritée.

 

11 juin 2016 6 11 /06 /juin /2016 15:26
Ce projet qui associe des musiciens de tous âges et de profils divers a le grand mérite de faire pénétrer et vivre des compositions d’essence rythmique au sein d’une harmonie.
 

Le CD comprend des compositions de Bertrand Renaudin que j’ai arrangées pour cette harmonie, ainsi qu’une de mes compositions, (commande de l’Harmonie de Cosne), jusqu’ici inédite : Carla’s Theme, dédié à Carla Bley. 

 

Extrait de l'album « AU DEBUT ETAIT LE RYTHME »

L’Harmonie de Cosne invite Bertrand Renaudin

Direction Jean-Yves Chir

Album en vente sur www.opmusic.fr 

Editions MusicBox Publishing

 

 

 

18 mai 2016 3 18 /05 /mai /2016 14:07

La construction du thème Balkis (extrait du cd Il y a de l’Orange dans le Bleu) repose sur l’utilisation de couples de gammes.

Voici les 8 premières mesures du thème :

Balkis

Dans cet extrait l’harmonisation utilise alternativement 2 gammes mineures différentes:

—1/ la gamme mineure harmonique de Fa (mesures 3/4 et 7/8)

Balkis

— 2/ une forme moins habituelle de la gamme mineure de Fa qui contient une 4te augmentée et une 6te majeure (mesures 1/2 et 5/6 )

Balkis

L’alternance de ces deux gammes donne au thème une forme question/réponse (gamme 2 / gamme 1).
 

A noter: ces deux gammes sont le miroir (ou le palindrome) l’une de l’autre : la suite d’intervalle qui génère la première est le renversement de la suite d’intervalle qui génère la seconde (pour plus de précisions, voir le blog Etudions la sexualité chez les gammes).

 

Dans la 2è partie du thème, l’ordre des gammes est inversé. La gamme mineure harmonique est utilisée dans les mesures 1/2 et 4/5; la réponse est construite sur l’autre gamme ( mesures 3/4 et 7/8).

 

Voici les 4 premières mesures de cette partie :

Balkis
Published by Daniel Goyone
commenter cet article
15 avril 2016 5 15 /04 /avril /2016 17:12
Vous pouvez maintenant trouver sur mon site (rubrique biblio/pédagogie) un court article donnant quelques conseils pour la conduite de voix, dans les cycles de 5tes.
 
Il détaille quelques archétypes de réalisations harmoniques, à partir desquels on peut harmoniser ces cycles de 5tes, et donne des bases pour explorer ces progressions et créer soi-même diverses applications ou de nombreux exercices.
 
 
Harmonie : Conduite accompagnée
Harmonie : Conduite accompagnée
Harmonie : Conduite accompagnée
14 février 2016 7 14 /02 /février /2016 10:04

 

 

En concert le 9 Mars 2016

au Théâtre de Saint-Dizier à 19h00.

 

 

J’aurai le bonheur d’être en compagnie de

David Linx (voix)

 Thierry Bonneaux (vibraphone /percussion)

 

dans le cadre des Mercredis du Conservatoire

et du projet "La voix dans les musiques actuelles".

 

Au programme, des compositions enregistrées dans mes disques

Haute Mer et Goyone Blues,

mais aussi des compositions originales.

 

Le concert sera précédé d’une rencontre au

Conservatoire de Saint-Dizier à 16h.

 

L’entrée au concert étant gratuite, il est conseillé d’arriver en avance.

Ou de réserver vos places en appelant le Conservatoire.

 

27 janvier 2016 3 27 /01 /janvier /2016 11:29

Voici un petit jeu harmonique qui se pratique aisément sur un clavier.

Il peut se décliner de multiples façons, selon vos goûts.

La règle à suivre est la suivante :

 

— on part d’un accord de 3 notes, espacées par des intervalles de 5tes

(Ex : Do Sol Ré) que l’on va jouer à la fois avec la main gauche dans le registre grave et à la main droite, dans le registre aigu.

Ces trois notes peuvent éventuellement faire l’objet de renversements (ce qui est le cas de la main droite dans l'exemple ci-dessous). Mais, le registre grave étant plus propice aux renversements ouverts, je conseille, dans un premier temps, de garder à la main gauche un renversement à base de 5tes.

Petit exercice d’harmonie

— Pour obtenir l’accord suivant, on va transposer l’accord de main gauche vers le haut et l’accord de main droite vers le bas. Les intervalles utilisés pour la transposition ne sont pas fixés. Il faut seulement que la somme de l’intervalle décrit par la main gauche et de celui décrit par la main droite soit égale à une 4te juste (5 demi-tons).

Exemple : 3ce mineure à la main gauche ( 3 demi-tons) et 2nde majeure à la main droite (2 demi-tons).

Petit exercice d’harmonie

— Construire ainsi une suite de 5 accords.

Petit exercice d’harmonie

A partir de cette règle simple, vous pouvez explorer diverses combinaisons ou alternances d’intervalles, les positions obtenues seront plus ou moins riches harmoniquement, mais elles seront toujours stables et consonantes.

 

A vous de jouer !

29 décembre 2015 2 29 /12 /décembre /2015 08:47

Certaines cadences tonales ont été si rabâchées qu’il semble impossible de créer, à partir d’elles, une musique originale.

 

Voici quelques contre-exemples qui jonglent avec les chromatismes, les notes d’approche, les changements impromptus de tessitures, les notes sensibles non résolues. Ils prouvent qu’il y a toujours moyen de créer du nouveau à partir d’un matériau ressassé.

 

Un exemple : octavier l’une des deux notes d’un mouvement chromatique produit un intervalle de 9è mineure, surprenant à l’écoute, mais qui reste logique dans le cadre d’un discours tonal.

La composition suivante l’utilise abondamment.

 

 

 

 

De tels procédés peuvent apporter un élément comique en déstructurant un discours à l’origine naïf. Ainsi, dans Wiener Polka (musique composée pour le spectacle de cirque Sang et Or ), j’ai utilisé beaucoup de sauts d’octaves impromptus.

Wiener Polka ( accordéon :Thierry Accard)

Extensions du domaine de la tonalité

 

 

 

Une tonalité mineure offre encore plus de possibilités (certaines notes comme la 7è, la 6te ou la 2de pouvant être soit majeures soit mineures; la 4te pouvant être soit juste soit  augmentée).

Sur une progression harmonique mineure des plus banales, la composition suivante promène ses chromatismes avec beaucoup d’humour et d'inventivité.

Mauricio Kagel (1931/2008) Ragtime Waltz (piano Alexandre Tharaud)

 

 

 

Serge Prokofiev a été un maître dans l’utilisation de tels procédés. L’exemple suivant, plus sophistiqué, y ajoute l’utilisation de modulations soudaines et inattendues.. et bien sûr un art de l’orchestration des plus consommés !

 

Serge Prokofiev (1891/1953) Valse du ballet Cendrillon

 

 

 

6 novembre 2015 5 06 /11 /novembre /2015 20:48
Video : Il y a du Bleu dans l'Orange... à Nîmes

"Il y a du Bleu dans l'Orange" : c'est le titre choisi pour un projet que j’ai eu le plaisir d’encadrer en cette rentrée de Septembre auprès des élèves de la Classe de musiques actuelles au Conservatoire de Nîmes.

 

La finalité était de préparer  un concert qui a eu lieu le 7 octobre, dans le cadre du festival "L'Agglo au Rythme du Jazz 2015 ».

       Voici un court extrait de ce concert. La prise de son n’est pas optimale, mais je veux souligner la qualité du travail qui a été accompli, sous la direction de leur professeur François Carpita.

 

Le répertoire choisi n’était pas facile : Danse Bulgare, Missa Barroca, Trilogue, parmi mes compositions, ainsi que deux compositions originales de la bassiste Fanny Bouteiller.

 

Lorsque, dans les années 80/90, j’ai enregistré ces morceaux pour la première fois, bien peu de musiciens étaient capables de s’y frotter. Aujourd’hui, preuve est faite que de jeunes musiciens peuvent se les approprier et y insuffler leur énergie. 

 

C’est un message d’optimisme que nous envoie la jeune génération. Je suis heureux de le faire passer.

*********

Le concert a eu lieu le 7 octobre 2015 à Milhaud (30), dans le cadre du festival "L'Agglo au Rythme du Jazz 2015". 

 

Vincent BASSOU: Guitare

Fanny BOUTEILLER : Basse

Maxime DE CILLIA : Vibraphone

Adam DUPAS : Violon

Luc HERNANDEZ : Guitare

Milàn PERRIN : Batterie

Camille ROSSI : Claviers

Capucine TROTOBAS : Voix 

1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 22:11

Les 9 et 10 Septembre,  j’aurai le plaisir d’être au Conservatoire de Nîmes, pour intervenir sur le thème de la composition, et encadrer un travail des élèves de la classe de musiques actuelles qui sera donné en concert le 7 Octobre à Nîmes.

 

http://agglo-jazz.nimes-metropole.fr/le-programme/detail-des-evenements/article/jazz-diva-avec-la-cl.html

 
Le titre du projet "Il y a du Bleu dans l’Orange" est un clin d’œil au titre de mon 5è CD Il y a de l’Orange dans le Bleu, dont 2 titres seront interprétés par les élèves.
 

 

 

http://agglo-jazz.nimes-metropole.fr/le-programme/detail-des-evenements/article/jazz-diva-avec-la-cl.html

Présentation

  • : Le blog de Daniel Goyone
  • : Partage de découvertes et de réflexions au fil du web, au sujet de la composition musicale, de la pédagogie musicale, des rythmes, concerts, publications et autres activités de pianiste-compositeur
  • Contact

Recherche